Excel personnel Inc. | Agence de placement de personnel temporaire et permanent - Montréal

Médias/Presse

La Presse - Cahier Affaires

Robert Zizian, un patron pas comme les autres


Publié le 07 janvier 2014 à 13h20
| Mis à jour le 07 janvier 2014 à 13h20

Robert Zizian préconise une gestion très libérale. «Je... (Photo Martin Chamberland, La Presse)

Photo Martin Chamberland, La Presse

Robert Zizian préconise une gestion très libérale. «Je fais énormément confiance aux gens, alors je laisse beaucoup de liberté à mes employés», dit-il.

 

 

Créatifs, motivants, passionnés: certains patrons ont l'étoffe des grands. La Presse a lancé un appel à tous pour découvrir des dirigeants allumés et appréciés.

Robert Zizian n'est pas un nouveau venu chez Excel Personnel. Il y est depuis plus de 30 ans, alors que l'entreprise s'appelait Staff Services International. Il en est propriétaire depuis 1996. Même après tout ce temps, il se soucie toujours autant de ses employés.

«Mon rôle est de m'assurer que l'entreprise fonctionne bien, mais surtout, que les employés sont bien traités et travaillent dans un milieu sain et agréable», estime le président.

La boîte de placement de personnel compte trois succursales. Vingt personnes travaillent directement sous la garde de Robert Zizian, mais la société compte 4000 employés à l'externe.

Grande confiance

Robert Zizian préconise une gestion très libérale. «Je fais énormément confiance aux gens, alors je laisse beaucoup de liberté à mes employés», dit-il.

Il n'hésite pas non plus à vanter son équipe, qu'il trouve formidable. «Honnêtement, je n'ai pas grand-chose à faire, admet-il en riant. Ici, c'est comme dans les belles années du Canadien de Montréal. On a une équipe gagnante, et tout le monde travaille ensemble. Personne n'a besoin de demander de l'aide, ça se fait automatiquement.»

Selon le vieux routier, un bon leader doit faire preuve de patience dans les différentes situations et envers les diverses personnes qui se présentent à lui. «Quand on aime les gens, c'est tellement plus facile de diriger! À 60 ans, je suis encore excité de faire de nouvelles rencontres et de parler à mes collègues», ajoute-t-il.

Pour renforcer l'esprit d'équipe, les employés des trois bureaux d'Excel personnel se rencontrent une fois par année, après les Fêtes, dans un endroit choisi par l'équipe. Une belle occasion de discuter, surtout pour ceux qui ne travaillent pas ensemble habituellement.

Esprit libre

Le diplômé en ressources humaines croit que pour motiver les employés, ce sont les petites choses qui comptent. Si le patron s'applique tout le temps, à chaque étape, les employés le ressentent et veulent aussi participer à l'aventure. «Pour une entreprise, embaucher une nouvelle personne n'est pas toujours facile. Nous, on en engage 50 par jour. C'est tout un défi. Il faut travailler en équipe.

«Dans l'action, on n'a pas le temps d'améliorer nos façons de faire. Je rencontre chaque employé une fois par mois, et il n'y a pas d'agenda. Ils me font part des problèmes qu'ils ont rencontrés, et on discute des solutions. Ce qui est remarquable, c'est qu'on réussit à tout régler ainsi», assure Robert Zizian.

Il a aussi décidé il y a longtemps de laisser les conventions au vestiaire. «Dans la vingtaine, j'essayais de régler les problèmes comme on me l'avait montré et ça ne fonctionnait pas, avoue-t-il. Je fais maintenant comme je l'entends. Je tiens par exemple des réunions où tout le monde est assis par terre, afin que les gens soient plus naturels.»

Comme le bon vin, Robert Zizian croit qu'il s'est amélioré avec les années. «L'expérience aide beaucoup, on apprend, on trouve sa voie. J'ai plus de plaisir que jamais, je ne suis pas près de m'arrêter.»

«Notre patron est très spécial. Il s'agit d'un homme patient, généreux qui aime penser outside the box. Nous sommes ici une grande famille où chacun est traité avec respect. La porte de Robert est toujours ouverte et il écoute nos idées et nos commentaires en les prenant en considération», souligne Catherine Poirier, conseillère en ressources humaines.